Paris a toujours développé une relation complexe avec les fleuves qui la traversent. Parfois elle a caché leur présence (tel a été le destin pour la Bievre) ou elle a construit une symbiose entre terre et eau en développant un échange mutuel avec la Seine. C’est dans cette politique de commerce que l’ile Louviers a rejoint en 1843 la ville de Paris en transformant le quai Morland en boulevard Morland.
Après plus de deux siècles d’appartenance au territoire de la ville en 2015 le bâtiment de la prefecture de Paris, situé sur le boulevard Morland, a été sélectionné parmi les sites du concours Réinventer Paris. A cette occasion Atmosphériques Narratives [Cyrille Weiner] a été mandaté par l’architecte David Chipperfield pour produire une narration singulière des atmosphères urbaines sur ce quartier, dans l’optique de pouvoir lire l’identité du present et accompagner les transformations du futur.

read more
Les images réalisées dans ce contexte de commande évoquent l’imaginaire d’une insularité urbaine. Elles construisent avec le bâtiment de Albert Laprade une analogie visuelle permettant de l’assimiler à un phare, pour sa position de domination sur l’ensemble du panorama parisien.

La séquence produite montre l’identité d’un quartier charnière entre Le Marais, la Bastille et la Seine. Le pont se matérialise tantôt comme figure symbolique évoquant le passé de l’Ile de Louviers, tantôt comme présence actuelle capable de relier différentes réalités urbaines.